Que visiter?

D’abord on doit visiter l’Ermitage de la « Vierge del Yugo » qui donne son nom à l’auberge.

Histoire de l’apparition

À l’arrivée des arabes en Espagne pendant le VIIIe siècle (à Arguedas l’année 716), les habitants de nos villages cachèrent les images de la Vierge Marie pour éviter que ces envahisseurs sarrasins les profanent.

Plusieurs générations plus tard, quand notre région fut libérée de la domination musulmane (Arguedas en 1084), on trouva quelques images providentiellement. C’est le cas de notre « Vierge del Yugo », qui apparut en 1089, événement duquel ont déjà passé plus de 900 ans.

Raconte la légende que l’apparition s’est passée ainsi: un agriculteur boiteux de naissance était monté à la montagne, où il fut en train de travailler pendant la matinée. À midi, il détacha le paire de boeufs, il mit le joug à côté d’un pin et il s’assit pour manger.

Fini le repas et le repos, il se leva pour continuer le travail et en allant vers le joug il vit, avec une grande surprise et joie, une très belle image de Marie qui s’était posée, comme une colombe, sur les branches du pin où il avait laissé le joug.

Empli d’admiration, l’agriculteur s’agenouilla. Après, Il descendit de la montagne, arriva au village et raconta le prodige; mais personne ne le crut et la plupart s’apitoyait sur lui, en le croyant un vissionnaire.

Avec une grande peine il retourna à la montagne, il s’agenouilla de nouveau devant la Vierge, en lui demandant de l’inspiration de ce qu’il devait faire. Et pendat qu’il priait fervant et confiant, il commenÇa à éprouver quelque chose d’inexplicable à l’intérieur; il crut rajeunir et sans savoir ce qu’il se passait, il se leva, il marcha et il se convainquit avec de la joie que sa jambe était complètement guérie.

Il retourna à Arguedas, il montra sa jambe guérie aux gens et emplis de curiosité, Ils sont montés à la montagne pou voir la miraculeuse image.

Les prêtres, les autorités civiles et le village entier allèrent jusqu’à l’endroit du prodige et en chantant, en priant et en pleurant d’émotion et de joie, ils portèrent l’image à l’église paroissiale. Et là-bas, elle avait chaque jour l´hommage de tous les « arguedanos » et des villages de la région, qui venaient en pèlerinage, jusqu’à qu’elle fut déplacée à l’ermitage qu’on bâtit dans l’endroit de l’apparition.

La construction de l’église commenÇa pendant le XVIIe siècle, vers 1619, de style gothique-renaissance par l’architecte Pierre de Arrese, continuée plus tard en 1667 par Pierre de Aguirre. Les retables avec son imagerie sont de style baroque et datent aussi du XVIIe siècle. L’image de la Vierge Del Yugo est une sculpture gothique du XVe siècle, avec influence de l’École Flamande

Cette visite peut se compléter avec une promenade par les sentiers de la sierra, un balcon naturel qui nous délecte à la contemplation des vues contrastées de la désertique Bardena Blanche d’un côté, et le productif bassin de l’ Ebro de l’autre.

visita virtual

Nous sommes à 15 km de la capitale de la « Ribera ». Tudela est une des villes d’origine islamique plus importantes d’Espagne et d’Europe, dans laquelle vécurent ensemble, pendant plus de 400 ans, des musulmans, des juifs et des mozarabes, qui donnèrent a la ville un métissage culturel réfléchi dans ses monuments, ruelles tordues, passages, remparts et poivrières. C’est une ville pour parcourir à pied, dans laquelle, le rencontre avec l’histoire se combine avec le meilleur de la bonne table, et où il faut mettre l’acent sur ses légumes exquis de la « Mejana » (zone de potagers), baignée par le même Ebro.

 

.Catedral de Tudela Cúpula capilla de Santa Ana Claustro Plaza Nueva Torre de la Catedral

Tout près de Tudela se trouve « El Bocal del Ebro », à Fontellas. C’est une incroyable réalisation technique du XVIe siècle et qui transporte l’eau jusqu’à Saragosse à travers du Canal Impérial. Visiter « El Bocal » est un vrai plaisir, parce qu’au milieu d’un endroit naturel privilégié nous pouvons trouver les ruines de la construction du XVIe siècle ( le barrage et la maison des vannes) et aussi l’ouvrage du XVIIIe siècle, depuis le bagarre de Pignatelli jusqu’à la maison des vannes, le village bâti pour les ouvriers du canal avecson église…Le Canal Impérial fut un de grands travaux publics de l’Europe du XVIIIe siècle. Il fut non seulement utilisé pour l’arrosage, mais aussi pour la navigation de passagers et le transport de marchandises. De nos jours on l’ utilise pour arroser, pour la consommation et de plus en plus avec un fin récréatif.

El Bocal El Bocal Represa en el Bocal Edificios para trabajadores Canal Imperial

À Olite nous pouvons visiter La Palais Royal, cour des rois navarres jusqu’à la conquête de Navarre et son rattachement à la Couronne de Castilla (1512). En contemplant son profil majestueux et l’élegance de ses capricieuses tours, il n’est pas difficile de se déplacer au Moyen Âge et imaginer comment était la vie de la cour dans un palais qui avait de riches décorations, des jardins exotiques et même un zoo.Dans le château avaient lieu des joutes et des tournois, des jeux de pelote et même des corridas de taureaux. Olite remémore ce passé, où il fut la siège de la Cour dans l’époque de « Carlos III el Noble », pendant ses Fêtes Médievales, qui ont lieu au mois d’août pendant trois jours. Derrière le palais a lieu aussi pendant l’été une partie du programme du « Festival de Théâtre Classique de Olite ».

Palacio Real de Olite Castillo Torre del Homenaje Galería Dorada o del Rey Castillo Olite

 

TOP